Extrémisme violent : « Le phénomène de radicalisation n’est pas seulement religieux… », dépiste Dieudonné Ouédraogo, assistant de programme au CGD

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a, en collaboration avec ses partenaires, initié des conférences publiques dans plusieurs régions du Burkina. Cela, aux fins de contribuer à la sensibilisation sur la radicalisation et à la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Pour cette étape, il s’agit d’outiller le public cible, notamment les jeunes filles et les femmes, les élèves et étudiants, les autorités religieuses et coutumières, à déceler le discours de radicalisation et, partant, à le déconstruire. Le samedi 27 février 2021, c’est Kombissiri (chef-lieu de la province du Bazèga), dans la région du Centre-Sud, qui a accueilli l’activité.

Pour animer cette conférence publique qui s’inscrit donc dans le cadre de la cohésion sociale, du vivre-ensemble et de la prévention des conflits (participation citoyenne au renforcement de la sécurité), les panélistes sont Dieudonné Ouédraogo, assistant de programme au CGD, et Issouf Ouattara, doctorant en droit sur les questions de gouvernance.

« Nous avons cinq conférences (publiques) que nous devons organiser pour participer à la déconstruction du discours de radicalisation et voir dans quelle mesure travailler à renforcer la participation des jeunes filles et des femmes dans la gouvernance du secteur de la sécurité. Nous avons constaté que le phénomène de radicalisation n’est pas seulement religieux (les gens ne le comprennent parfois pas). Donc, l’idée, c’est de sensibiliser pour que les gens puissent avoir des outils pour, d’une part, déceler un message radical et, d’autre part, être vecteurs de la rupture de sa propagation. Ce sont des mécanismes de ce genre qui permettront de participer à la recherche de la paix et de la sécurité dans notre pays », situe l’assistant de programme au CGD, Dieudonné Ouédraogo.

Lire la suite sur Lefaso.net 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *